• Tamara

Des Pim's © maison ... version 100% bons ingrédients !

Mis à jour : mai 2


Photos : /// Paul-François Gay Photography ©

A 14 jours du terme, la longue liste des choses à faire est enfin clôturée et je me retrouve (il fallait s'en douter) avec un besoin dingue de rester active ...

De plus en plus de choses sont rangées et triées par couleur, désinfectées et même les joints de nos jolis murs de briques intérieurs se sont faits aspirer en profondeur ...

Chaque soir, vers 1h du mat' '_' je suis prise d'une vague d'ennui profond et me retrouve à attendre bêtement une idée fabuleuse d'activité nocturne, utile et en symbiose avec le sommeil de la maisonnée ...

Baby "O" quant à lui, bien connu pour ses pirouettes nocturnes ne me semble absolument pas envisager de venir voir à quoi ressemble le monde extra utero (bien que le Doc pense le contraire) ... Il continue à refaire la déco de son duplex, prenant appui entre hanche et côtes, espérant sans doute arriver à bouger un meuble ou l'autre histoire de faire durer le séjour ...

Du coup, Alien et moi on reste en mode veille et c'est en général sur Pinterest, après une centaine de "pins" de recettes à tester, d'idées à conserver et autres bricoles à réaliser que je trouve l'envie de roupiller enfin !

Et j'y ai dernièrement croisé une recette de Pim's maison ...

Super emballée à l'idée de les manger, mais très peu emballée par la logique de cette recette, j'ai étendu mes recherches jusqu'à tomber sur la recette parfaite, découvrant par la même occasion le => SUPER site de la SUPER SUPERETTE !

Si comme moi vous étiez passé(e)s à côté de cette mine de recettes inspirées de goûters bien connus, foncez le découvrir !

Comme vous le savez (ou vous l'auriez loupé ?), depuis 3 ans, nous avons banni les pesticides, conservateurs, engrais pourris, les vilains"E" (ceux classés rouges et oranges) et au maximum, les perturbateurs endocriniens présents dans l'alimentation, la cosmétique et les produits ménagers. Ce qui a commencé en boycott simple de Monsanto&Cie, s'est transformé en philosophie de consom' action, puis en simples habitudes de consommation...

Le cheminement n'est pas linéaire, mais fait de prises de consciences, d'essais et de notre désir très personnel de faire les choses comme nous l'entendions. Le résultat est que rien ne nous manque, tout nous parait meilleur et le budget est maintenu.

Cette recette et ce site sont donc une mine d'or pour se délecter de versions moins sucrées, moins inutiles et mieux composées de ces goûters de notre enfance pourtant bien pensés à la base !

De quoi les réaliser à la maison en en profitant à 100%.

Voici donc pour la recette testée de "la Super Superette" , légèrement adaptée et largement adoptée !

Les ingrédients :

Pour le biscuit génoise :

3 œufs - 75 g de sucre de canne - 1 sachet de sucre vanillé - 50 g d'amidon de maïs - 25 g de farine de froment - 1 Càc rase de levure sèche - 1 pincée de sel

Pour la gelée inside :

225 gr de marmelade d'oranges ou de mandarines (c'est ce que j'ai trouvé et je n'ai pas été déçue, si vous croisez cette marmelade de mandarines de Grèce, un vrai délice! ) - 1 gr d'Agar-agar - 1 belle orange ( bio comme le reste et non traitée ) - 1 sachet de sucre vanillé

Pour le nappage :

250 gr de chocolat noir 70% (surtout évitez d'opter pour un chocolat "pour pâtisserie" ou à % inférieur, l'idée est d'avoir du vrai bon chocolat toujours bien croquant après refroidissement ) - 10gr de beurre

Préparation :

Si vous avez testé la précédente recette du "roulé moelleux à la confiture de framboises", vous gérez déjà cette étape !

Préchauffez le four à 180 c°. Clarifiez les oeufs . (séparez les jaunes des blancs).

Blanchissez les 3 jaunes avec les sucres jusqu'à obtention d'une jolie mousse bien claire.

Ajoutez-y le mélange farine/amidon/levure sèche et mélangez à nouveau pour l'intégrer complètement à la préparation aux oeufs.

Montez les blancs en neige avec la pincée de sel.

(Rappel : l'idéal pour les intégrer aux préparations par la suite, est d'avoir des blancs "justes montés", qui "tiennent", mais encore un peu souples en texture. Cela simplifiera le mélange des préparations tout en gardant un résultat bien aéré)

Incorporez les blancs en neige délicatement à la préparation oeufs/sucres/farines.

Couvrez une plaque de cuisson avec un papier sulfurisé très légèrement beurré (au pinceau) ou un Silpat © (inutile de graisser dans ce cas) .

J'ai utilisé deux plaques (pour 50 biscuits à cuire en deux fournées) .

Déposez 1 Càc de pâte à génoise et formez au dos de cuillère un petit rond de 5cm de diam, sans trop l'écraser. Il faut un bon cm d'épaisseur avant cuisson.

Enfournez et laissez les cuire jusqu'à obtention d'une jolie couleur blond doré (8 min dans mon four) . Sortez-les et laissez-les refroidir (sur grilles si vous en avez, c'est plus rapide) .

Pendant la cuisson des génoises vous pouvez préparer le gelée:

Mettez le jus de l'orange, toute la marmelade et le sucre vanillé dans une casserole adaptée. Ajoutez l'agar-agar et portez à ébullition. Dès l'ébullition atteinte, réduisez le feu au minimum et remuez pendant une minute encore. J'ai ensuite transvasé dans un bol épais en céramique pour un refroidissement plus rapide.

La gelée va se former en refroidissant. Il faut donc qu'elle soit en place avant d'être trop figée. Pour un montage propre et simple, vous pouvez mettre en poche le mélange quand il est encore suffisamment liquide et qu'il commence à prendre, pour le disposez rapidement et proprement sur les biscuits génoises.

N'oubliez pas de retourner les biscuits et de garnir le côté "plat".

Si vous n'avez pas de quoi fabriquer une poche (un simple sachet de congélation suffit) à la cuillère à café je suppose que ça fonctionne aussi, veillez juste à surveiller la consistance de la gelée pour qu'elle ne soit ni trop liquide ni trop prise au moment du garnissage.

Laissez reposer au frigo entre 1 à 2 heures.

Dernière étape : le nappage au chocolat :

Faites fondre le chocolat avec la noisette de beurre au bain-marie. Nappez ensuite en veillant à bien recouvrir la gelée et rejoindre les bords du biscuit. Je l'ai fait avec le dos d'une cuillère à café mais tentez ce que vous voulez !

L'idée est de trouver ce qui vous permettra de napper proprement et surtout assez rapidement, évitant ainsi que le chocolat ne se solidifie avant que vous ayez achevé.

Laissez au frais jusqu’à ce que le chocolat durcisse.

Bonne dégustation ! Et n'oubliez pas de partager ;-)


© 2020 by Tamara Baggili

Toute reproduction et ou utilisation des contenus du site interdite sans l'autorisation de l'auteur

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now