• Tamara

Histoire d'un rendez-vous manqué, d'un blog et puis ...


{ Expérience partagée }

Ma G.E.U, comprenez ... "Grossesse extra utérine", nous voilà

14 mois plus tard...

"La grossesse extra-utérine, est une grossesse se développant hors de l'utérus. La très grande majorité des grossesses extra-utérines sont des grossesses dans la trompe de Fallope . C'est une urgence chirurgicale pouvant compromettre le pronostic vital de la mère ou sa fertilité ultérieure."

"les causes ne sont pas précisément identifiées, mais les risques sont augmentés par certains facteurs tels que le tabagisme, une anomalie des trompes, certaines MST, le port d'un stérilet, ..."

Merci wiki, merci le web ... Aucun de ces facteurs ne me concerne et pourtant ...

Les billets personnels ne sont certes pas une habitude sur ce blog.

Ce qu'il faut savoir, c'est qu' Only live once ne serait pas "né" sans cet évènement précis de ma vie ... sans ce rendez-vous manqué et le bazar dans lequel il m'a plantée un temps.

Fonder une famille, planifier une grossesse, un premier "mini nous" puis un second. Un besoin inné, une suite logique. Naturel ? certainement ! Facile ? Pas forcément !

Tests négatifs, cycles irréguliers ou, malheureusement, fausses couches et grossesses extra utérines sont l'expérience de beaucoup d'entre nous. Il faut alors s'armer de courage, d'espoir, des bonnes personnes et d'un bon stock de "positive attitude" ...

Souvent, ce qui vous paraissait être d'insurmontables épreuves finira au rayon "souvenirs", discrètement évincé par ce petit être incroyable qui comblera en un premier cri toutes les brèches, toutes les douleurs et toutes les incertitudes. Vous n'aurez d'yeux que pour lui, lui que vous connaissiez si bien pour l'avoir porté. Une fraction de seconde vous découvriez son incroyable visage, son si parfait petit corps et la suivante, vous le connaissiez déjà par coeur, ses traits, son odeur...

Il deviendra votre monde. Lorsque vous croiserez le regard de son père, vous tomberez amoureuse une seconde fois.

Et puis il y aura l'amour ... énormément d'amour ! ( et des pleurs, et des cernes et la peur, et l'inquiétude... celle de le protéger chaque seconde de sa si précieuse vie ... )

Lorsqu'après 10 ans d'amour nous avons décidé "d'avoir un bébé", nous avons eu énormément de chance ! En 3 essais la vie faisait son nid et 9 mois plus tard la nôtre changeait à jamais. En beaucoup ... beaucoup mieux !

Photo /// © Paul-François Gay Photography

Photo /// © Paul-François Gay Photography

Ces 3 années "juste à nous 3" nous les avions souhaitées ... et nous en avons pleinement profité. C'est un choix qui reflète nos personnalités et nos besoins créatifs à tous les deux. Nous en avons savouré chaque miette à le regarder et à l'accompagner à la tête de notre bien fier trio dans sa découverte de l'univers.

Photo /// © http://www.yasminabaggili.com/

Il y a un an et demi, alors que le rythme de croisière nous paraissait stable et rassurant, nous décidions que le moment était venu ... Celui d'accueillir un nouveau membre dans notre petite famille.

Notre Liam allait faire sa grande entrée à l'école.

Le 1er septembre, le cartable était prêt, Croco & Liam aussi et nous ... on continuait de faire"comme si". Le travail de motivation, le petit calendrier de décompte et les "ça va être super dis donc" avaient fait leurs preuves et le départ à l'école avait des airs de grande réussite.

Je suis enceinte de 6 SA (4 semaines donc) et la belle nouvelle n'appartient alors qu'à notre petit couple.

Nous découvrons la jolie classe, les jouets, la charmante âme qui s'occupera de notre bonhomme et lui disons au revoir comme expliqué 1000x avant le jour "J"; "Papa et maman partent travailler et toi tu restes t'amuser en classe" .

Nous avons droit a un merveilleux câlin, bien courageux et pas de larmes .

Je lui répète pour une autre 1000 ième fois ma promesse ; "nous viendrons tous les deux te chercher mon petit chat "... Mais à mon grand désarroi, je ne la tiendrai pas ...

Un crochet par la maison avant de prendre la route du boulot et je suis stopée net.

Du sang ... C'est incroyable le monticule de choses qui vous traversent l'esprit le temps d'une fraction de seconde.

Mon amoureux est là. L'inquiétude, l'espoir , quelques larmes partagées et nous prenons la route des urgences . La prise en charge est immédiate et l'enceinte médicalisée qui m'entoure me rassure. Je suis partagée entre ce qu'il est sans doute (ou pas ?) entrain de se passer et l'aiguille qui trotte sur l'horloge au mur nous rapprochant ligne après ligne de la sonnerie de l'école. "Nous devons être partis dans 2h max si nous voulons arriver à temps " ...

Les étapes se suivent lentement et l'attente est longue. Enfin une échographie, "la prise de sang annonce un très bon taux " me dit-on, nos regards se croisent et partagent une petite lueur d'espoir. Je regarde l'écran et les épais sourcils soudain froncés du médecin. La lueur s'éteint ; "là vous voyez l'utérus ... et NORMALEMENT, il devrait y avoir un sac ... il n'y est pas "

Je comprends, je connais, j'ai déjà lu à ce sujet ... je dis "grossesse extra-utérine" et il confirme ... Vos douleurs de "digestion" de ce weekend n'en étaient pas, vous faites une hémorragie ...

Il nous explique tout, clairement et posément. Il parle d'opération immédiate, me demande quand j'ai mangé pour la dernière fois et précise qu'il devront intervenir dans l'après-midi pour stopper l'hémorragie. Il faut empêcher que la trompe ne se rompe. En attendant, c'est mon amoureux qui craque. "Je vais bien, ça va aller", je parviens à le rassurer, du moins à l'apaiser, Je reste pragmatique ...

Je lui demande de partir, d'aller chercher notre grand bonhomme ; Il faut absolument arriver à temps à sa toute première sortie. J'appelle ma Maman et ma soeur pour qu'elles me rejoignent car il me parait évident qu'il ne faut pas être seule. L'exercice est plutôt complexe, je dois annoncer la "grossesse" ET la "situation" en même temps ... là, je craque un instant ... et puis ça passe.

Je suis alors seule avec l'équipe médicale. Entre la peine, la crainte et les questions pour la suite, j'ai l'impression d'être dans Grey's Anatomy . C'est marrant, mais c'est rassurant. Le contact passe vite et bien et ils sont efficaces. On m'explique qu'il faudra retirer la trompe sur laquelle s'est installée la grossesse mais que la nature est formidable ... Ah bon ? En fait, les trompes sont des éléments souples et quand il ne reste qu'une trompe, la seconde s'occupe d'aller recueillir l'ovule du côté opposé.

Wouaw, en effet, c'est top ! Mais concrètement, ça veut dire que je n'aurai aucun souci à tomber enceinte par la suite ?

C'est bien ça !

Bon , ok ... alors allons-y.

Je suis sur "la table" dans une salle d'opération 4****. J'admire la technologie. Une charmante jeune et dynamique docteur prend soin de vraiment TOUT m'expliquer, mais je craque, je me fous de moi et de tout ça ... à cet instant, je suis juste terriblement malheureuse de ne pas avoir tenu ma promesse. Elle me demande alors si elle peut avoir le numéro de mon mari, "pour pouvoir l'appeler en premier quand l'opération sera finie et lui demander des nouvelles de la fameuse première journée de votre petit bout". Elle est formidable .

Je compte jusque 10 ...

Je reprend conscience doucement et réintègre peu à peu tout ce qui vient de se passer. Ouch ... dormir était bien plus agréable.

Quand on m'installe dans ma chambre je suis bien entourée. Je demande des nouvelles ... j'apprends que Liam a adoré sa première journée et que finalement, j'ai été conservée "complète". Ils n'ont finalement retiré "que" la grossesse, conservant ainsi mes deux trompes.

( Pour information, l'opération est une intervention de routine; une simple coelioscopie. Comme pour l'appendicite. Trois petites incisions => deux pour les instruments et 1 pour la caméra..)

"on considère qu'il y a à peu près 7 à 10% de risque de récidive " ...

Si j'avais pu choisir je me serais volontiers défaite de cette "trompe foireuse" ... Mais ce que Monsieur le médecin voulait surtout que j'entende c'est qu'il y avait 90 à 93% de chance pour que tout se passe bien par la suite ... Et c'est finalement au travers de cette information que j'ai décidé de voir l'avenir. J'avoue avoir (à tort et contre conseils du staff médical) fini dans les méandres du web et des forums foireux à lire tout ce que je pouvais trouver pour me rassurer sur l'inconnu qui m'attendait .

Belle erreur puisqu'évidemment, à part beaucoup d'informations négatives et très peu pertinentes il n'y avait rien à y trouver. J'aurais pu me réjouir de cet élément conservé, mais l'idée de rester avec la "coupable" ne m'enchantait guère ... J'eu préféré que son acolyte "valide" fasse tout le boulot par la suite ...

J'ai pu sortir le lendemain avec mon kit de survie "anti-douleurs". J'étais abonnée à un suivi régulier destiné à vérifier chaque semaine que le taux HCG (hormones de grossesse) retourne bien au plus bas. J'avais bien enregistré l'information du médecin en chef ; Il se peut en effet dans de rares cas, que l'une ou l'autre cellule soit toujours présente et qu'elle continue à se multiplier faisant ainsi redémarrer une "forme de grossesse" . Dans ce cas, une simple injection d'un antimétabolite (qui tuera les cellules) est nécessaire pour "venir à bout" du processus enclenché.

Et c'est donc ce qui m'est arrivé ! J'ai reçu la vilaine injection et continué les check-ups hebdomadaires jusqu'à ce que le taux soit enfin concluant. Cette nouvelle "bizarrerie" de la nature avait beau être simple à solutionner, j'accusais le coup un peu difficilement puisque cela venait d'augmenter considérablement le délai d'attente (3 mois) pour reprendre les essais en toute sécurité.

En effet, le produit injecté [le methotrexate dans ce cas}, reste dans le corps un certain temps. Il réduit également très fortement l'acide folique présent. Il était donc important que l'environnement ne soit plus "toxique" et que le stock d'acides soit reconstitué.

De ce 1er septembre 2015, la GEU aura été présente 5 mois de mes 367 mois de vie ... Ce n'est rien et pourtant ça m'a paru très long.

Pendant ces 5 mois j'ai connu des baisses de régime et des petites pertes d'espoir mais tout revenait toujours bien vite dans l'ordre en grande partie grâce à mon amoureux, nos amis discrets, présents et respectueux, ma famille tout aussi formidable. J'ai pris l'habitude d'avancer la tête bien droite et pleine de rêves, le regard bien loin devant jusqu'à percevoir les étoiles.

Trouver le positif dans tout n'est pas toujours simple, mais entouré des bonnes personnes et de mots justes, tout devient possible .

Il est impératif de ne pas prêter attention aux langues tordues... ou aux langues maladroites . Elles sont partout et lorsqu'il s'agit de parler bébé et conception, visiblement notre société névrosée encourage le déballage d'avis, de conseils et de faits divers plus inutiles que malvenus. Il fait partie de votre intimité, n'en doutez pas !

Le sixième mois je décidais de combler ce vide laissé, ce "rendez-vous manqué". J'avais besoin que quelque chose "naisse" de tout ça ... et c'est ainsi qu'en quelques croquis, notes et listes, en une poignée de jours, ONLY LIVE ONCE était publié.

L'idée n'était pas d'oublier mais bien de produire du positif au coeur de cette aventure ... et puis évidemment, de m'occuper, encore plus et encore mieux ...

Il me paraissait donc évident qu'il fallait laisser reposer ces 5 mois et cette "Geu" ICI, coucher ce récit, vous le publier et tourner la page. J'ai le sentiment qu'il pourra en rassurer certaines, être la "bonne" page web sur laquelle il fallait tomber alors que comme moi, contre conseils avisés vous retournerez le web tout entier à la recherche d'un peu d'espoir ...

Oh ... et il fallait que je vous dise ... depuis quelques jours je le sent bouger ... notre nouveau mini-nous ... Et hier c'est à la main de son papa qu'il s'est présenté.

Notre merveilleux rendez-vous d'avril s'est installé ce début d'été ...

Je suis déjà amoureuse et en même temps toujours sur mes gardes ... La vie m'a mise au qui-vive alors je l'écoute et j'attends avec beaucoup d'impatience de rencontrer notre tout petit. Je lui souffle tout le bonheur qui l'attend, son grand frère aux questions comiques et si mature en même temps ... son papa , la maison , et tous les autres ...

Vivement le premier jour de ta vie et naître une nouvelle fois avec toi ...

à suivre ...


© 2020 by Tamara Baggili

Toute reproduction et ou utilisation des contenus du site interdite sans l'autorisation de l'auteur

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now